Travail à temps partagé

Travail à temps partagé : qui est concerné ?

Définition du travail à temps partagé

A l’origine, ce mode de fonctionnement était pratiqué dans le monde agricole. Il s’étend désormais à tous les secteurs d’activité notamment les services. Le travail à temps partagé est l’opportunité pour un salarié, un indépendant ou un professionnel en partage salarial de collaborer avec plusieurs entreprises. Chaque société bénéficie ainsi de l’expertise d’un professionnel qualifié sans devoir supporter la charge d’un emploi à temps complet. Les missions peuvent être ponctuelles ou récurrentes. Les différents contrats du professionnel sont regroupés au sein d’une structure de temps partagé. Le coût horaire pour l’entreprise est plus élevé mais en contrepartie, l’élaboration des documents relatifs au salarié (exemple : fiche de paie) est réalisée par la structure de travail en temps partagé.

travail à temps partagé : qui est concerné ?

Comment mettre en place un travail à temps partagé au sein d’une entreprise ?

Le partage d’un salarié ou d’un indépendant peut s’organiser de différentes manières. Vous pouvez tout d’abord faire appel à des associations de travail à temps partagé. Vous avez également la possibilité de contacter un groupement d’employeurs ou une entreprise de travail à temps partagé (ETTP). En ce qui nous concerne, nous intervenons au sein d’un groupe d’indépendants : aparté, vous pouvez ainsi être secondé par des professionnels au sein des services administratifs, commerciaux, ressources humaines et finances.

Les avantages pour chaque acteur

Au niveau de l’entreprise, c’est une opération gagnante sur tous les points. En effet, vous bénéficiez de l’aide d’un spécialiste qualifié pour des missions plus ou moins longues. La prise de risque est très limitée puisque vous ne supportez pas l’engagement d’un contrat à temps complet en CDI. De plus, en fonction de l’activité de votre entreprise, la flexibilité vous permet d’assurer vos commandes ou missions supplémentaires avec un grand professionnalisme. Les TPE et PME sont les plus en demande de cette forme de travail.

D’un autre côté, pour les professionnels optant pour ce mode de travail, plusieurs atouts se détachent. Tout d’abord, il s’agit d’une nouvelle façon de travailler, plus autonome, plus ouverte qui permet une plus rapide évolution professionnelle. D’autre part, le retour à l’emploi est facilité dans les cas de chômage. Pour finir, pour ceux qui aiment le challenge et le changement, c’est une forme de travail idéale !

Quels sont les bémols ?

A chaque nouvelle mission, nouveau contrat, un temps est nécessaire pour que le professionnel soit complétement opérationnel (quelques heures ou jours). L’entreprise doit tenir compte de ce laps de temps qui est tout à fait normal pour la prise de poste. Concernant le professionnel, mener de front 2, 3 ou plusieurs contrats dans différentes sociétés multiplie les problématiques rencontrées, une bonne gestion du stress et une adaptabilité sont nécessaires.

 

Pour conclure, à chacun de trouver la forme de travail à temps partagé la plus adaptée à sa situation aussi bien pour les entreprises que les professionnels. Nous vous souhaitons réussite, développement et épanouissement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *